Newsletter juin 2014

Sujet:Newsletter de l'Association et la Maison Jean Monnet juin 2014
Date d'envoi:2014-06-20 14:12:44
Publication N°:38
Contenu:
Association Jean Monnet
 Communiqué

L’Association Jean Monnet, réunie en Assemblée générale le 14 juin 2014, exprime sa vive préoccupation face à la montée de l’europessimisme lors des dernières élections européennes, comme en témoigne l’arrivée en tête dans plusieurs pays membres, dont le pays même de Jean Monnet, de partis ouvertement europhobes.

Ces réactions anti-européennes, tout en ayant connu des amplitudes variables selon les pays, constituent un signal d’alerte très fort pour nos dirigeants. Ceux-ci ont eu trop tendance à se réfugier, face à la crise, dans des approches étroitement nationales, au-delà des sauvetages financiers imposés par l’urgence, au lieu de relancer une véritable intégration européenne.

L’Europe a été présentée comme le problème, alors qu'elle est la solution. Elle est devenue pour nombre d’électeurs un bouc émissaire, responsable de l’aggravation de la crise et de l’accumulation des déficits politiques, économiques, budgétaires et sociaux. Mais beaucoup de ces votes protestataires ont condamné l’Europe, non pas pour ce qu’elle a fait mais pour ce qu’elle n’a pas fait. Ce sont plutôt les blocages et les insuffisances de l’Europe qui ont ainsi été dénoncés.

C’est pourquoi l’Association Jean Monnet plaide pour que les méthodes communautaires inventées par Jean Monnet soient à nouveau plus systématiquement utilisées. Ces méthodes communautaires, contrairement aux alternatives intergouvernementales qui lui ont été parfois préférées ces derniers temps, présentent l’avantage d’allier l’efficacité, la démocratie et la transparence, avec des décisions majoritaires encadrées par des règles d’initiative, de consultation et de libre débat prévues par les traités. Ce sont ces méthodes communautaires qui ont été à l’origine de tous les succès de la construction européenne, y compris l’euro.

Comme nous l'avons toujours constaté au fil de l'Histoire, la construction européenne a progressé en traversant des crises. La période actuelle n'a pas failli à cette réalité. Si nous pouvons nous réjouir que l'union budgétaire, financière et bancaire ait pu surmonter cette crise, force est de constater qu’il est aujourd’hui urgent de compléter l’union monétaire par une union économique forte, compétitive et solidaire face à la globalisation. Il s’agit donc de relancer vigoureusement le chantier de la construction européenne, avec des résultats positifs perceptibles pour tous les Européens.

L’Association Jean Monnet appelle donc tous les défenseurs de l’Europe à appuyer avec elle ce renouveau des méthodes communautaires, plus que jamais vital pour notre avenir. Elle attend, en particulier, du prochain président de la Commission européenne qu’il donne, dès le début de son mandat, une priorité à cette exigence pour offrir à l’Europe les moyens de ne plus décevoir les Européens.

Comme l'a dit Jean Monnet: « Nous sommes là pour accomplir une œuvre commune, non pour négocier des avantages, mais pour rechercher notre avantage dans l'avantage commun. Dans la mesure où nous, réunis ici, saurons changer nos méthodes, c'est l'état d'esprit de tous les Européens qui changera de proche en proche. »

 Retour sur notre dernier événement

40ème anniversaire de la création de l'Eurobaromètre
Vendredi 13 juin 2014
Représentation de la Commission européenne, Bd St Germain, Paris

Ce colloque conjointement présenté par Anne Houtman, Directrice de la Représentation de la Commission européenne en France et Isabelle Bénoliel, présidente de l'AJM, était consacré aux quarante ans de la création de l’Eurobaromètre, autour de Jacques-René Rabier, administrateur de l’AJM, ancien collaborateur de Jean Monnet, Directeur général honoraire de l'Information à la Commission européenne, et fondateur de l'Eurobaromètre. Sont également intervenus :
Dominique Reynié, Directeur général de la Fondation pour l'innovation politique, Professeur à l’IEP de Paris ;
Sixtine Bouygues, Directrice Stratégie et communication corporate à la DG Communication de la Commission européenne ;
Yves Bertoncini, Directeur de Notre Europe - Institut Jacques Delors ;
Carine Marcé, Directrice Associée Stratégies d'opinion, TNS Sofres


Les interventions ont permis d’aborder à la fois les origines et évolutions, ainsi que les défis et opportunités actuels du seul outil de mesure de l’opinion publique européenne.
J-R Rabier, rappelant la genèse de l’Eurobaromètre : « En 1953, Jean Monnet s'adresse à moi (alors président de son cabinet à la Haute-autorité de la CECA) en ces termes : « Il faut que les gens sachent ce que nous faisons ». » Jacques-René Rabier constitue un service d'information chargé de créer un système de mesure de l'opinion publique dans les 6 Etats membres d’alors. Différentes enquêtes sur l'opinion publique et l'Europe des six seront commandées entre 1953 et 1973, mais c'est en 1974, lorsqu'il devient conseiller spécial à la Commission européenne que J-R Rabier crée « l'Eurobaromètre ».

Pour lancer le débat, le père du dispositif a souhaité soumettre au panel d’intervenants ses propres interrogations sur l’Eurobaromètre aujourd’hui :
- Quelle est la réaction de la presse suite aux publications de l´Eurobaromètre ?
- Est-ce que les campagnes d´information actuelles lancées par les institutions européennes, tiennent compte des résultats de l‘Eurobaromètre ?

De manière unanime, il est ressorti des débats que l’Eurobaromètre, créé aussi pour permettre aux institutions de prendre conscience de l'existence d'une opinion publique européenne, est un outil extrêmement pertinent et fiable mais qui reste peu connu et peu utilisé dans les Etats. Pour Yves Bertoncini, l'Eurobaromètre est « une mine d'or à ciel ouvert, mais sous-exploitée ».

Une des pistes d’évolution pourrait consister à renforcer les études, en y intégrant de nouveaux aspects permettant de mettre en lumière l'existence de points communs entre les Européens: intégrer par exemple des enquêtes sur les valeurs européennes et les confronter aux résultats produits par d'autres continents. Enfin, les Eurobaromètres devraient être mieux relayés au niveau national, aussi bien auprès des décideurs politiques que de l’ensemble des citoyens.

   
 Une date à retenir
 




Cet événement s’inscrit dans le cadre national officiel des commémorations du Centenaire de la Grande-Guerre 
 

Dans le cadre du Festival d'Ile-de-France, concert-lecture d'un texte de Romain Rolland, ledimanche 14 septembre à la Maison Jean Monnet et la Maison Louis Carré (Bazoches-sur-Guyonne, 78).
 

Célèbre manifeste pacifiste de la Grande Guerre,Au-dessus de la mêlée provoque, lors de sa publication, de nombreuses réactions violentes et haineuses envers son auteur. Germanophile et fervent défenseur des valeurs de la Société des Nations, Romain Rolland ne peut se résoudre au conflit qui gronde, à cette “monstrueuse épopée”.
Dès septembre 1914, il publie la tribune qui lui vaudra l’inimitié de beaucoup, le dédain ou l’incompréhension. Une prise de position sacrilège pour l’époque, quand il évoque la jeunesse sacrifiée ou l’incurie des chefs de guerre. Il ne fait pas bon s’afficher pacifiste, quand d’aucuns sont prompts à vous considérer comme un traître. Près de cent ans après sa parution, son texte a conservé toute sa puissance, dans l’évocation d’une Europe, qu’il appelle à plus de sagesse et plus de conscience.

C’est dans un lieu emblématique de l’Histoire européenne, la Maison Jean Monnet, puis dans le jardin de la maison de Louis Carré, construite par l’architecte finlandais Alvar Aalto que vous est proposée cette lecture de Jérôme Imard, accompagné au violoncelle par François Salque. Musicien inspiré par les sonorités contemporaines, il souligne, en musique, le combat intellectuel d’un homme qui, au cœur de la folie humaine, écrivait : “Un grand peuple assailli par la guerre n’a pas seulement ses frontières à défendre : il a aussi sa raison.”

Informations, réservations, billetterie sur le site web du Festival.

Du côté de nos partenaires

Nous vous invitons à répondre à l'appel d'Opinion internationale et Génération Europe qui convient tous les citoyens européens à midi samedi 21 juin, jour de la Fête de la Musique, pour chanter l'Hymne européen et la Marseillaise au pied des marches de l'Opéra Bastille à Paris.

Rejoignez l’événement Facebook dédié à cette initiative
 

 
Un bel été à tous !
   

La Maison Jean Monnet vous accueille tous les jours durant l’été, du lundi au vendredi de 10h à 17h, le samedi de 13h à 18h et le dimanche de 10h à 18h.

C’est l’occasion de découvrir ou redécouvrir ce site historique exceptionnel, berceau de l'Europe à 45 minutes de Paris, et l'harmonie d'un lieu authentique, dans un cadre champêtre entouré d’un parc arboré propice au repos et à la réflexion. A proximité, plusieurs sentiers forestiers de randonnée, arpentés chaque matin par Jean Monnet, vous permettront de vous mettre dans les pas du Père de l’Europe qui aimait commencer sa journée par de l’espace afin d’organiser ses pensées et ses projets.

Renseignements : 01 34 86 12 43Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.       www.ajmonnet.eu