Colloques

Colloque d’histoire <Jean Monnet et l'économie> automne 2016

l'Association Jean Monnet se propose de réaliser en automne 2016 un colloque historique d'une journée et demie intitulé <Jean Monnet et l'économie>. Le projet sera mené par le Profs Gérard Bossuat (U. de Cergy-Pontoise, UMR IRICE (Paris-1, Paris-4, CNRS) et le comité de pilotage sera composé par: Marie-Thérèse Bitsch (U. de Strasbourg), Éric Bussière (U. de Paris-4), Pascal Fontaine et  Éric Roussel.

Le but de ce colloque est d’explorer la sensibilité économique de l’action de Monnet qui a souvent une dimension politique (projet de marché commun européen en 1919, plan Schuman, Europe monétaire dans les années 60 et 70, etc…). D’autre part ses relations avec l’économie, au sens large, ont sans doute évolué au cours du siècle. Le monde de la finance sera exploré aussi, car il conditionne le développement économique. Peut-on les restituer et les expliquer ? Jean Monnet a été entouré de brillants économistes, Pierre Uri ou Robert Marjolin, mais aussi l’Américain Robert Nathan ou Robert Triffin et ces aspects de sa vie méritent d'être explorés. 

La période allant du début du XXe siècle à 1938 a été propice à l’exercice par Monnet du métier de banquier investisseur en Europe, aux Etats-Unis et en Chine. Peu prolixe sur cette période, Monnet, en tant  que Secrétaire général adjoint de la SDN, puis de vice-président Europe du cabinet d’affaire Blair and C°, ou encore d’administrateur de la Bancamerica (ex-Giannini), puis de directeur de la société Monnet-Murnane en Europe et en Chine, a eu une pratique bancaire dont il faut parler qui révèle ses pratiques de banquiers d’affaires, son rapport à l’argent, aux investissements. Est-il proche des banquiers modernisateurs ? Est-il proche du monde de la spéculation ? Quelles que soient les réponses, ce seront des éléments précieux concernant les pratiques et les conceptions de Jean Monnet de l’économie. Que ce soit pour la période de banquier privé ou pour celle de haut fonctionnaire des gouvernement anglais et français, puis celle de « père de l’Europe », Monnet a cultivé des relations d’affaires avec les milieux économique et bancaires américains, avec les milieux français, britanniques et européens en général, avec les milieux d’affaires chinois, mais aussi avec les milieux politiques au plus haut niveau (F.D. Roosevelt).

Qu’en attendre pour ce colloque? Certainement une analyse des interactions de Monnet avec ces milieux en termes d’organisation future des relations économiques internationales. Beaucoup de témoins disent que Monnet les a marqués : jusqu’où l’ont-ils été dans le domaine de l’économie et des finances ?